Où placer de l’argent à court terme ? Les dépôts à court terme…

 

Exemple : L’ouverture d’un LEP par Monsieur LE DEPOT nécessite un versement initial de 30 €.

 - Le rythme de versements

Il peut être ponctuel ou régulier.

 Exemple : Monsieur LE DEPOT peut demander à son banquier d’alimenter son LEP à chaque fin du mois à partir de son compte courant. C’est un versement régulier.  

Il faut bien choisir la date de versement par rapport au décompte des intérêts. 

- La périodicité

Elle peut être mensuelle, trimestrielle, semestrielle ou annuelle. Elle est souvent associée à des versements réguliers.

Certains produits exigent des versements périodiques. Si vous ne le respectez pas, vous risquez d’avoir votre compte clôturé. 

Exemple :Selon le rythme précédent, Monsieur LE DEPOT est obligé d’apporter de l’argent chaque mois..

- Le plafond des dépôts 

Chaque produit de placement a un montant maximum à ne pas dépasser. Si vous pensez avoir plus de liquidités dans le futur, informez-vous bien sur le montant plafond que le produit vous propose.

Cependant, les versements des intérêts continuent jusqu’à une certaine période. Mais, les intérêts versés de certains produits sont passibles d’impôts sur les revenus et soumis à des prélèvements sociaux 

Exemple : Le LEP que Monsieur LE DEPOT vient d’ouvrir a un plafond égal à 7 700 €. Il n’aura plus le droit de réaliser des versements une fois le plafond atteint.

 - Le mode de calcul des intérêts.

Les intérêts à recevoir sont calculés à partir du taux de rémunération et de la durée de placement.

Généralement, le taux de rémunération d’un produit est souvent déterminé à partir de celui du Livret A.

- La durée de détention du produit.

Plus elle est longue, plus les intérêts sont importants.

 Exemple : Supposons que Monsieur LE DEPOT place 300 € dans le LEP pour une durée de 15 jours. Le montant des intérêts versés est égal à : Intérêts = (300 * 15 * 3,75%) / 360 = 0,47 €
 
 Pour les placements à court terme, le calcul des intérêts est réalisé le 16 du mois et le 1er du mois suivant. Vous avez donc avantage à attendre ces dates pour retirer de l’argent.

Quelles sont les modalités de retrait ?


 

Vous pouvez retirer votre épargne à tout moment. Cependant, le retrait dans certains produits implique automatiquement la clôture du compte ou des pénalités. Ce n’est pas le cas pour d’autres 

Exemple : Dans le cadre du LEP, l’épargne de Monsieur LE DEPOT est disponible à tout moment 

Quel est le montant minimum à laisser en compte lors d’un retrait ?

Le montant minimum de dépôt est souvent égal à celui que vous avez versé initialement.

Exemple : Pour le LEP, le montant minimum de dépôt est de 30 €.

Quels sont les éléments de la fiscalité dont il faut tenir compte ?

Il s’agit des impôts sur les revenus et / ou des prélèvements fiscaux. Ceux-ci sont généralement prélevés sur les intérêts versés. Ils font diminuer votre épargne.

Exemple : Le LEP est exonéré d’impôts sur les revenus et non soumis aux prélèvements sociaux. Monsieur LE DEPOT est donc tranquille de ce côté-là.
 

En synthèse,


 
Le tableau ci-dessous résume les caractéristiques des différents placements monétaires classiques

 

Livrets d’épargne

Versement minimal

Plafond de dépôts

Taux d’intérêts

 

Fiscalité

Livret B

15 €

illimité

libre

Imposable

 

Livret bleu

15 €

15 300 €

3 % net

exonération

CODEVI (Livret du développement durable

 

15 €

6 000 €

3 % net

exonération

Livret jeune (12-25 ans)

aucun

1 600 €

libre (3 % mini)

exonération

Livret d’épargne populaire

30 €

7 700 €

4 %

exonération

Plan Epargne Logement (PEL)

50 €/mois

61 200 €

3.50%

exonération

 

Compte Epargne Logement (CEL)

15 €

 15 300 €

2%

exonération 

 

Ces caractéristiques sont en vigueur le 01/08/2007.

Vous ne pouvez pas cumuler les livrets réglementés. En revanche, il est conseillé d’avoir un livret A et un livret de développement durable.

 

 


Par M. Razafinimaro, professeur en gestion de patrimoine le 27/05/2010