Préparez vos futures économies d'impôt...

La période de la rentrée pèse lourdement sur le budget. Si vous n’avez pas anticipé le paiement de vos impôts, la réception des feuilles d’impôt peut être mal vécue. C’est sûrement le bon moment pour vaincre votre appréhension sur ce sujet aride et vous interroger sur les économies d’impôt possibles.

Même si l’on menace de nous supprimer certaines niches fiscales, il est possible d’agir sur le montant des impôts. Le tout est d’anticiper pour repérer et exploiter les bons filons. Et puis rien ne coûte de vérifier si l’on n’est pas passé à côté d’un gain fiscal sans le savoir. Voici quelques idées...

Vérifiez vos avis d’imposition au regard de votre situation.

Avez-vous par exemple vérifié que les options prises sur vos déclarations étaient avantageuses, ou que le Trésor public a bien pris en compte toutes vos possibilités de réduction ? Le cas échéant, avez-vous coché la case personne seule ou celles relatives aux études des enfants ? N’avez-vous pas oublié de déclarer votre cotisation syndicale ou un don à la Croix Rouge ?

Si vous agissez à temps, il peut être possible de demander un dégrèvement selon les éléments de votre situation. Indépendamment de la déclaration, c’est souvent en agissant que l’on fait baisser les impôts.

Revoyez vos dépenses

Pointez la liste de tous les crédits d’impôts existants  afin de  privilégier les dépenses y donnant droit.

Cela peut concerner le mode de garde des enfants, plus avantageux au domicile du point de vue des impôts. Certains équipements pour la maison ouvrent droit à une économie substantielle. Pour de nombreux travaux, la TVA est réduite à 5.5%...etc

Intéressez vous à la composition de votre revenu taxable.

Par exemple, n’avez-vous pas exposé des frais de trajet du domicile au bureau suffisamment importants pour préférer la déduction des frais réels à celle automatique de 10 % ?  Si vous êtes souvent en déplacement international, avez-vous pensé aux possibilités d’exonération ?

Gérez vos revenus du patrimoine.

Méfiez-vous de l’option pour le prélèvement libératoire sur les dividendes, souvent bien plus coûteuse que de les rajouter sur votre déclaration d’impôts. Avez-vous pensé à étaler vos cessions de valeurs mobilières afin d’utiliser plusieurs fois le plafond annuel qui déclenche l’impôt sur la plus-value, ou à l’optimiser dans certaines situations exceptionnelles comme un divorce ?

Organisez la transmission de votre patrimoine selon un calendrier adapté.

Si vous élaborez un calendrier  qui prévoit d’étaler vos donations, vous pouvez optimisez l’avantage fiscal dû aux abattements périodiques ou à la réduction de droits liée à l’âge du donateur.

Faites des arbitrages liés à votre situation de famille.

De nombreuses économies sont liées au bon choix qui peut varier selon les situations. Cela signifie qu’il faut faire une simulation afin de décider quelle est la bonne option dans votre cas. Cela n’est  pas forcément la même que celle du voisin.

On peut par exemple se poser les questions : Mariage, pacs ou union libre ? Rattachement des enfants au foyer fiscal ou déduction d’une pension alimentaire ? Versement de la prestation compensatoire en capital ou sous forme de rente ? …

Anticipez pour ne plus passer à côté d’économies d’impôt accessibles à tous.

La vie offre de nombreuses opportunités d’économies qui varient selon les périodes : enfants, couple, personnes âgées, travail, chômage, retraite, constitution du patrimoine, transmission…

Les astuces ne manquent pas. A condition d’agir en respectant les conditions requises, elles sont souvent accessibles.

 

Par Marie Lambert, avocat, membre de l’Institut des Avocats Conseil fiscaux.

Auteur du guide pratique «  Impôts et vie privée 150 idées d’économies" chez Eyrolles.

 

 


Par Marie Lambert, avocat, le 07/06/2017

Pour aller plus loin dans la gestion de votre budget,

Créez dès maintenant votre livre de comptes gratuit avec Budgetfacile.com et commencez à faire des économies

LOẠN LUÂN,SEX VIỆT SEX,PHIM SEX NÔ LỆ,HỌC SINH